SUPERLIGA

Superliga. Le mercato de Zvezda est-il réussi ?

Après une période hivernale agitée pour les rouges et blancs, et toute l'euphorie qui l'a entourée, il est l'heure de faire un premier bilan. Ils sont nombreux, les mercatos ratés de l'Étoile Rouge. Parmi les plus marquants, on peut noter celui de l'été dernier, où les joueurs recrutés n'ont pas eu l'impact escomptés sur l'équipe. Nenad Krsticic n'est pas au niveau de son premier mandat, Loïs Diony ne joue pas, Petar Stanic se contente de miettes malgré les espoirs placés en lui, et que dire de Richairo Zivkovic... Seul Aleksandar Dragovic répond aux attentes. Au niveau des départs, c'est aussi

SuperLiga. Nemanja Motika : l’étoile montante

En rapatriant un enfant de la diaspora serbe, l'Étoile Rouge réalise une opération pleine de promesses. Nemanja Motika, qui s'est révélé avec la réserve du Bayern Munich, s'apprête à relever un défi de taille : s'imposer dans son club de cœur. "Je suis un supporter de l'Étoile Rouge, mais je n'ai jamais eu la chance d'assister à un match en Serbie." Qu'importe si Nemanja Motika ne s'est jamais assis dans les tribunes du Marakana : il sera sous le feu de ses projecteurs. Recruté moyennant 1,5 million d'euros par le champion de Serbie en titre, l'ailier gauche de 18 ans

HORS-SERIE. Criminels et État : liaisons dangereuses au Partizan

L'arrestation en février 2021 de Veljko Belivuk, alias Velja "Nevolja", a secoué toute la Serbie. D'une part, les liens entre crime organisé et tribunes serbes ont fait leur retour. D'autre part, elle a dévoilé l'étroite collaboration des ultras avec l'État, notamment le Président Aleksandar Vucic. À l'origine, Veljko Belivuk est issu des "United Force 87", le groupe ultra du Rad Beograd. Membre du clan mafieux monténégrin de Kavac, "Nevolja" est arrêté en février dernier dans les locaux du Partizan. Il est accusé de meurtres, actes de tortures, et trafic de drogue. L'armée de janissaires À la suite du décès de Brice Taton le 29

Superliga. Njegos Petrovic, artificier en herbe

ll s'apprête à quitter sa Serbie natale pour la péninsule Ibérique et plus précisément Grenade en Liga. Fudbalski Hram dresse le portrait du milieu de l'Étoile Rouge : Njegos Petrovic. Formé au Rad Belgrade, Njegos Petrovic dispute son premier match en pro à tout juste 17 ans. Il est rapidement repéré par les connaisseurs du football serbe, qui le considèrent comme l'un des joueurs les plus prometteurs du pays. Alors qu'il commence à gagner sa place dans l'équipe, disputant de plus en plus de minutes, une blessure au genou vient mettre un terme à sa première saison en Superliga, après

Superliga. Marko Lazetic : profession virtuose

ll est annoncé en partance de l'Étoile Rouge Belgrade... le jeune avant-centre de 18 ans, Marko Lazetic, devrait débarquer à l'AC Milan. Qui est-il ? Présentation. C'est un pur produit du centre de formation de l'Étoile Rouge, où il y a effectué toutes ses classes. Régulièrement surclassé, Marko Lazetic débute en Youth League à tout juste 16 ans. Après avoir fait ses preuves à ce niveau et disputé ses premières minutes avec les pros des Crveno Beli à 17 ans, il est prêté à Graficar en février 2021. Dans le club satellite des rouges et blancs, en seconde division serbe,

SUPERLIGA. Dix pépites à suivre cette saison

Alors que la traditionnelle trêve hivernale a repris ses droits en SuperLiga, c'est l'occasion de découvrir dix pépites qui ont marqué ce début de saison. Djordje Jovanovic (1999, avant-centre, Cukaricki) Ancien grand espoir du Partizan, Jovanovic est parti très tôt en Belgique. De retour en Serbie début 2021 après avoir résilié son contrat avec Cadiz, il est devenu le choix numéro un à son poste. Avec ses 12 buts en 19 rencontres, toutes compétitions confondues, Djordje Jovanovic est, derrière l'derrière l'inarrêtable Ricardo Gomes, l'un des meilleurs attaquants de pointe du championnat. Aleksandar Popovic (1999, gardien de but, Partizan) Malgré un début de saison passé

SUPERLIGA. Les principaux enseignements à mi-saison

De retour à seize clubs, la SuperLiga est plus serrée que jamais. Cette édition 2021-2022 est le théâtre de surprises, mais également de quelques déceptions. Décryptage. Un Partizan plus que jamais favori pour le titre Il a fallu attendre quatre ans pour que le Partizan devance l'Étoile Rouge en SuperLiga. Et de quelle manière : avec 19 victoires et 2 matchs nuls en 21 journées, les "crno-beli" sont invaincus en championnat ! De quoi faire honneur à leur surnom de "Parni Valjak" (NDLR : rouleau compresseur). Le Partizan peut se reposer sur sa solide défense, la meilleure de SuperLiga avec six petits

HORS-SERIE. Derrière l’Étoile Rouge, la main du Président Aleksandar Vucic

Jadis en Yougoslavie, aujourd'hui en Serbie, le football a toujours été une arme du pouvoir politique. La majorité des clubs serbes appartiennent à l'État et un homme symbolise ces liaisons dangereuses entre sport et pouvoir : le Président du pays, Aleksandar Vucic. Aleksandar Vucic féru de sport ? Ce n'est un secret pour personne en Serbie. Du haut de son mètre 99, le Président serbe a toujours fait du sport son fer de lance en politique. Très récemment, il a promis une prime d'un million d'euros aux joueurs de la sélection en cas de qualification à la Coupe du

C3 & C4. Quelles attentes pour l’Étoile Rouge et le Partizan ?

CE JEUDI SOIR, L'ÉTOILE ROUGE ET LE PARTIZAN ENTAMENT LEURS CAMPAGNES EUROPÉENNES. QU'ATTENDRE D'EUX CETTE SAISON ? Les deux géants de Belgrade représenteront la Serbie en Coupes d'Europe cette saison : l'Étoile Rouge en Ligue Europa, et le Partizan en Conference League. Après des parcours qualificatifs assez mouvementés pour les deux équipes, l'heure est au soulagement : le principal objectif était de se qualifier dans une compétition européenne. Néanmoins, les premiers matchs arrivent vite. Il y a donc peu de temps pour se reposer sur ses lauriers. Pour l'Étoile Rouge, un groupe où tout est possible Après la déception de l'élimination face

Hors-série. Une ligue régionale est-elle souhaitable ?

LA VOLONTE DE DOUZE CLUBS DE CREER UNE SUPERLIGUE EUROPÉENNE A FAIT L'EFFET D'UNE BOMBE DANS LE MONDE DU FOOTBALL. IMPLICITEMENT, ELLE RELANCE L'IDÉE DE COMPETITIONS RÉGIONALES, DONT LE MONDE BALKANIQUE PARLE DEPUIS PLUSIEURS ANNEES. EST-CE REALISABLE, EST-CE SOUHAITABLE ? FUDBALSKI HRAM Y RÉPOND. « J’ai entendu dire que les Scandinaves, les Balkans et le Benelux, veulent faire une ligue. Ils veulent changer, parce que le football meurt ». Ces mots sont ceux de Florentino Perez, dans l’émission « El Chiringuito », il y a un mois, pour justifier la création d’une SuperLigue. Le président du Real Madrid fait fausse route : l’idée d’une