DIASPORA

Diaspora. Vladimir Ivic décrit comme « froid et arrogant » à Watford

Cinquième de Championship après 20 journées, Watford a limogé Vladimir Ivic le samedi 19 décembre dernier. L'entraîneur de 43 ans n'est resté que quatre mois sur le banc des "Hornets". Décrit comme distant, arrogant et froid par le "Daily Mail Sports", il était en conflit avec le capitaine Troy Deeney. Ce dernier était sur le banc lors de la rencontre contre Huddersfield, perdue 2-0, le weekend dernier. Ivic avait invoqué des raisons disciplinaires après la rencontre. Toujours selon le même média, Ivic avait tenté d'interdire les téléphones à l'entraînement, ce que les joueurs ont refusé. De plus, ses séances d'entraînement

Diaspora. Vladimir Ivic licencié de Watford

On vous l'annonçait hier samedi 19 décembre, c'est désormais officiel. Le technicien serbe de Watford, Vladimir Ivic, a été licencié ce samedi 19 décembre dans la soirée après une défaite 2-0 à Huddersfield. "Le Watford FC confirme le départ de l’entraîneur-chef Vladimir Ivić avec effet immédiat. Le personnel d’entraîneurs d’Ivic quittera également Vicarage Road. Les Hornets remercient Ivić et son staff pour leurs efforts cette saison et leur souhaitent bonne chance pour de futurs succès ailleurs" indique le club anglais dans un communiqué. https://twitter.com/WatfordFC/status/1340413179915096067 Ce licenciement est une immense surprise, puisqu'il intervient alors que Watford est cinquième de Championship (D2 anglaise).

L’énigme Milos Krasic

Milos Krasic est un joueur facilement reconnaissable, sa crinière blonde attire tous les regards, mais c'est d'abord son talent qui a fait jaser. Au moment de faire son trou en occident, l'ailier droit a connu toutes les peines du monde à confirmer. C’est à Vojvodina que Milos Krasic fait ses classes. L'enfant que Kosovska Mitrovica passe trois saisons en Serbie, avant d’être repéré par le CSKA Moscou. En janvier 2004, les deux clubs sont en négociations, mais le transfert capote. Ce qui n'a pas manqué d'agacer le serbe. "Je ne suis pas un clochard !" avait assené "la belle"

Milan Jovanovic : « le serpent »

Milan Jovanovic est un ancien joueur serbe, né à Bajina Basta, le 18 avril 1981. Devenu une superstar en Belgique, il a inscrit son nom sur le tableau des légendes du championnat local. Avec une quarantaine de match en sélection nationale, il est le premier buteur serbe a marqué en Coupe du Monde, dans un match devenu légendaire. Présentation. Milan commence sa carrière au FK Vojvodina lors de la saison 1999-2000. Il joue près de 40 matchs sous le maillot de l’équipe de Novi Sad, et marque une dizaine de buts. L'attaquant reste au pays jusqu'en 2003, année où il s'envole pour le Shakhtar Donetsk.

Ognjen Vranjes : amour, gloire et beauté

Personnage sulfureux du football balkanique, le joueur de l’AEK Athènes déchaine les passions. On l’adore ou on le déteste, mais une chose est sûre, il ne laisse personne indifférent. D’origine Serbe, défendant les couleurs de la Bosnie et Herzégovine, il divise profondément dans les deux camps. Retour sur les frasques qui ont constitué sa réputation.  Le natif de Banja Luka (ndlr : Bosnie et Herzégovine) n’a en apparences aucune raison de susciter constamment la polémique comme il le fait. Joueur moyen, ayant écumé un nombre de clubs incommensurables, il se distingue par son arrogance et ses faits d’armes. Ces derniers lui ont bien

ENTRETIEN. Nenad Dzodic : « en fonction du profil demandé, on doit être capable de proposer des joueurs » – Partie 2

Dans ce second entretien, nous évoquons cette fois-ci avec Nenad son actuel poste au sein de la cellule recrutement du MHSC. On a parlé aussi de son futur, de la sélection...le tout, ponctué d’une touche d’humour. Interview réalisée en mars 2020 Tu arrêtes ta carrière, quelle est la suite des évènements pour toi ?J’ai fait 2ans de formation. Mon premier et deuxième degré à moitié, mais j’ai choisi une autre voie. Je suis à la cellule de recrutement, avec des vues sur les Balkans, où j’ai la facilité de communiquer avec les gens. Au début c’était plus orienté Balkans, mais maintenant c’est

ENTRETIEN. Nenad Dzodic : « je n’ai pas seulement appris à être un footballeur, mais aussi un homme » – Partie 1

Il est de ces joueurs qui laissent des traces indélébiles là ou il passe. C'est le cas de Nenad Dzodic, ancien défenseur de Montpellier de 1997 à 2004, puis de 2007 à 2011. Nous revenons avec lui sur une carrière riche en émotions.  Tu commences ta carrière à Zemun en 1995, quels souvenirs gardes-tu ? C’était mon club d’enfance. J’y ai joué dans toutes les catégories jeunes y compris en professionnel, où j’ai débuté à 17ans et demi. Je garde un souvenir inoubliable de mon premier match contre l’Étoile Rouge au Marakana, on avait perdu 3-1. C’est à Zemun, où j’ai grandi tout

ENTRETIEN. Mihailo Ristic : « j’ai été élevé avec une certaine mentalité : être toujours meilleur que mon adversaire »

Pour notre première interview exclusive nous recevons le latéral gauche montpelliérain, Mihailo Ristic. Très discret dans les médias français, on a rencontré le joueur serbe pour parler de sa carrière, son adaptation en ligue 1 et ses ambitions futures.  Interview réalisée en Mars 2020 Mihailo, tu es à Montpellier depuis une année, quel bilan dresses-tu de ton expérience pour l’instant ? Je ne suis là que depuis 1an mais mon expérience est très bonne. J’aime beaucoup la région. Au début, c’était un peu dur de s’adapter à l’équipe, au niveau et à la ville. Maintenant tout va bien et j’ai un meilleur niveau.

Portrait de Veljko Paunovic, entraîneur de Reading

Héros de tout un pays, lorsqu’il remporte la Coupe du Monde U20 en 2015 avec la Serbie, Paunovic cherche à se lancer en club. Après une première expérience compliquée aux Chicago Fire, il a signé à Reading, où il se classe pour l'instant sixième, après un début de saison canon. « On ne devient pas footballeur dans un café ! Dans le football, en plus du talent, il est essentiel d’avoir quelqu’un qui dirigera ce talent. J’aime voir de telles personnes, travailleuses et professionnelles ». Ces mots, ce sont ceux de Blagoje Paunovic pour « Crno-Bela Nostalgija ». Considéré comme l’un

Stefan Mitrovic, l’antihéros par excellence

PAS DE TATOUAGES, PAS DE COUPES DE CHEVEUX BARIOLÉES, PAS D'EXUBÉRANCES SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX... IL FAUT LE DIRE, STEFAN MITROVIC N'EST PAS LE FOOTBALLEUR LE PLUS "SEXY" DE SA GÉNÉRATION. RETOUR SUR LE PARCOURS MOUVEMENTÉ DU PLUS ALSACIEN DES SERBES. Désormais capitaine du Racing Club de Strasbourg, ses débuts dans le monde professionnel furent pour le moins tumultueux. Le natif de Belgrade chausse les crampons pour la première fois en 2000, il a 10 ans Un début de carrière modeste Il s’épanouit alors dans le club de son quartier, le Rad Belgrade. Il défend les couleurs des « Gradjevinari » et fait