Sacha Tisic

Journaliste. Je n'ai confiance qu'en mon Desert Eagle et en Mitrović dans les arrêts de jeu.

Kosovo – FK Trepca : le salut de Mitrovica nord

Si les recensements ethniques sont perpétuellement remis en cause, on estime à environ 12 000 le nombre de Serbes vivant à Mitrovica nord (Kosovo), sur les 80 000 habitants établis dans le district de « Kosovska Mitrovica ». Un déséquilibre démographique qui pousse au regroupement. De l’autre côté du pont, côté nord, les loisirs sont maigres, la pauvreté est prégnante et le manque de considération de Belgrade, flagrante.   Fondé en 1932, le FK Trepca est le club du Kosovo au passé le plus glorieux. Crée par des ouvriers de la « Trepca mines », il évolue régulièrement en seconde division yougoslave

ENTRETIEN. Nenad Dzodic : « en fonction du profil demandé, on doit être capable de proposer des joueurs » – Partie 2

Dans ce second entretien, nous évoquons cette fois-ci avec Nenad son actuel poste au sein de la cellule recrutement du MHSC. On a parlé aussi de son futur, de la sélection...le tout, ponctué d’une touche d’humour. Interview réalisée en mars 2020 Tu arrêtes ta carrière, quelle est la suite des évènements pour toi ?J’ai fait 2ans de formation. Mon premier et deuxième degré à moitié, mais j’ai choisi une autre voie. Je suis à la cellule de recrutement, avec des vues sur les Balkans, où j’ai la facilité de communiquer avec les gens. Au début c’était plus orienté Balkans, mais maintenant c’est

ENTRETIEN. Nenad Dzodic : « je n’ai pas seulement appris à être un footballeur, mais aussi un homme » – Partie 1

Il est de ces joueurs qui laissent des traces indélébiles là ou il passe. C'est le cas de Nenad Dzodic, ancien défenseur de Montpellier de 1997 à 2004, puis de 2007 à 2011. Nous revenons avec lui sur une carrière riche en émotions.  Tu commences ta carrière à Zemun en 1995, quels souvenirs gardes-tu ? C’était mon club d’enfance. J’y ai joué dans toutes les catégories jeunes y compris en professionnel, où j’ai débuté à 17ans et demi. Je garde un souvenir inoubliable de mon premier match contre l’Étoile Rouge au Marakana, on avait perdu 3-1. C’est à Zemun, où j’ai grandi tout

ENTRETIEN. Mihailo Ristic : « j’ai été élevé avec une certaine mentalité : être toujours meilleur que mon adversaire »

Pour notre première interview exclusive nous recevons le latéral gauche montpelliérain, Mihailo Ristic. Très discret dans les médias français, on a rencontré le joueur serbe pour parler de sa carrière, son adaptation en ligue 1 et ses ambitions futures.  Interview réalisée en Mars 2020 Mihailo, tu es à Montpellier depuis une année, quel bilan dresses-tu de ton expérience pour l’instant ? Je ne suis là que depuis 1an mais mon expérience est très bonne. J’aime beaucoup la région. Au début, c’était un peu dur de s’adapter à l’équipe, au niveau et à la ville. Maintenant tout va bien et j’ai un meilleur niveau.

Hongrie, politique et football : pourquoi le FK Backa Topola est-il aussi performant ?

Encore en Prvaliga lors de la saison 2018-2019, le TSC Backa Topola a réalisé une excellence première saison en Superliga en se hissant à la quatrième place. Une réussite intimement liée à celle d'un homme, le premier ministre hongrois Viktor Orban. Ville de 15 000 habitants et située en Vojvodine, Backa Topola est peuplée majoritairement de Hongrois. La Vojvodine, province serbe, accueille une minorité magyare qui tend à s’accroitre au fil des années. Pourquoi cela ? Parce que la région aiguise l’appétit de Viktor Orbán. L’homme fort de Budapest, qui a posé les premières pierres de sa nouvelle politique nataliste,

À la découverte de Zemun et de ses ultras

À quelques kilomètres de Belgrade, se trouve l’une des formations les plus truculentes du football professionnel serbe. Le FK Zemun. Club au palmarès inexistant, il doit sa notoriété à son identité et à ses supporters.  Municipalité aujourd’hui rattachée à Belgrade, Zemun a pendant de nombreuses années été une ville à part entière. Avec son histoire et son identité. Il est essentiel d’intégrer son passé pour répondre à la question suivante : mais pourquoi il y’a-t-il des ultras à Zemun ? Alors qu’ils pourraient, en quelques minutes de voiture, se rendre dans le centre-ville belgradois et supporter l’une des deux grosses équipes

Pourquoi Novi Pazar est-il le club le plus détesté de Serbie ?

LE FK NOVI PAZAR, CLUB DE PRVALIGA, A TOUT POUR PASSER INAPERÇU DANS L'UNIVERS DU FOOTBALL SERBE. TOUTEFOIS, CE CLUB DÉCHAÎNE LES PASSIONS, ET FIGURE DANS LA LIGNE DE MIRE DE LA PLUPART DES SUPPORTERS DU PAYS. POURQUOI CE CLUB EST-IL TANT HAÏT ? FUDBALSKI HRAM RÉPOND À CETTE QUESTION. Peu d’éléments sportifs expliquent cette haine viscérale à l’encontre du petit club de Novi Pazar, fondé en 1928 et capitale de la région du Sandzak . Seuls les explications politiques peuvent répondre à la question posée.  Un peu de géopolitique pour bien commencer cet article. Le Sandzak est une région à cheval

Stefan Mitrovic, l’antihéros par excellence

PAS DE TATOUAGES, PAS DE COUPES DE CHEVEUX BARIOLÉES, PAS D'EXUBÉRANCES SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX... IL FAUT LE DIRE, STEFAN MITROVIC N'EST PAS LE FOOTBALLEUR LE PLUS "SEXY" DE SA GÉNÉRATION. RETOUR SUR LE PARCOURS MOUVEMENTÉ DU PLUS ALSACIEN DES SERBES. Désormais capitaine du Racing Club de Strasbourg, ses débuts dans le monde professionnel furent pour le moins tumultueux. Le natif de Belgrade chausse les crampons pour la première fois en 2000, il a 10 ans Un début de carrière modeste Il s’épanouit alors dans le club de son quartier, le Rad Belgrade. Il défend les couleurs des « Gradjevinari » et fait

ENTRETIEN. Pavle Obradovic : « j’ai les qualités pour jouer avec les professionnels »

Son modèle dans le football est Aleksandar Mitrovic, il est né en 2001 à Gornji Milanovac et évolue avec les U19 et la réserve du Racing Club de Strasbourg. Il n'aime pas se mettre en avant mais est lucide sur ses qualités. Avec son mètre 97, l'avant-centre compte bien bousculer la hiérarchie en place.  Bonjour Pavle, comment un môme de Gornji Milanovac se retrouve à jouer pour Strasbourg ? Je jouais un match de PrvaLiga avec le Borac Cacak, et des scouts du Racing étaient présents pour me superviser. J'avais fait une bonne partie et après, est venue une proposition pour me

Radomir Antic : les raisons de l’amour

Décédé il y a environ 2 mois maintenant, Radomir Antic était l’une des figures du football serbe les plus appréciées. Au-delà de ses faits d’armes sportifs, connus de tous, l’homme attirait la sympathie de par sa simplicité et son franc parler. Fudbalski Hram revient sur les raisons de sa popularité.  Radomir voit le jour à Zitiste, et fait ses débuts en tant que joueur au Sloboda Uzice, tout comme un certain Nemanja Vidic. Par ailleurs, le stade du club porte aujourd’hui son nom, signe de la marque que l’homme aura laissé dans sa ville d’origine. D’origine oui, puisqu’il a 6 ans