Milan Markovic

Superliga. Loïs Diony, autopsie d’un échec

Présenté comme un renfort capital lors de sa signature à Belgrade, l'attaquant français aura finalement été un énième flop. Récit. Replongeons nous dans la contexte de son arrivée. Zvezda négocie depuis des semaines avec Aleksandar Prijovic, avant-centre international serbe. Sauf qu'aucun accord n'est trouvé entre les deux parties, l'ancien joueur du PAOK ayant des exigences trop élevées. Le début de saison étant imminant, tout comme les tours qualificatifs pour la Ligue des Champions, les rouges et blancs doivent trouver dans l'urgence un nouveau buteur. Sauf que Prijovic était l'unique option envisagée car il était la priorité absolue. La panique gagne donc

Superliga. L’équipe de la saison

Le championnat a, comme chaque année, vu certains joueurs de Superliga sortir du lot. Voici notre sélection des 22 meilleurs. Les titulaires Milan Borjan (gardien de but, Étoile Rouge) Pour sa cinquième saison avec les rouges et blancs, l'international canadien a une nouvelle fois été un homme fort de l'équipe. Souvent à la parade quand la défense était battue, il a accompli son travail de dernier rempart avec succès. Il a aussi connu des bas hors du terrain, comme lors de ce match nul contre le Radnik Surdulica où il aurait eu une altercation avec Dejan Stankovic, ou lors du mercato hivernal où

Superliga. Les meilleurs jeunes de la saison

Cette nouvelle saison de Superliga a vu l'éclosion de nombreux espoirs âgés de moins de 23 ans. Certains ont crevé l'écran, tandis que d'autres ont confirmé les attentes placées en eux. Fudbalski Hram vous offre son top 10. Strahinja Erakovic (défenseur central, 2001, Étoile Rouge) C'est LA révélation du côté de Zvezda. Lancé progressivement par Stankovic la saison dernière, il a littéralement explosé cette année suite à la méforme et au départ de Degenek. Il forme avec Aleksandar Dragovic une charnière solide et complémentaire, avec qui il a bien appris et même dépassé lors de certains matchs. Il

DIASPORA. Le top-flop de la saison

Après une riche saison 2021-2022, il est temps pour nous de faire un classement des Serbes qui ont brillé et de ceux qui, au contraire, n'ont pas été à la hauteur. Tops Aleksandar Mitrovic Quelle saison pour le meilleur buteur de l'histoire de la sélection serbe ! 43 buts et sept passes décisives en 44 matchs de Championship, une tête qui envoie la Serbie à la Coupe du monde dans le temps additionnel, on peut dire que Mitrogoal (le vrai) s'est bien relevé d'un exercice 2020-2021 compliqué. Car en plus de ces statistiques XXL, il a battu et égalé des records. En

DIASPORA. Qui doit changer de club lors de ce mercato ?

Le mercato estival va ouvrir ses portes, l'occasion pour nous de faire le point sur les cinq joueurs serbes qui doivent changer de club en priorité. Luka Jovic Un but et une passe décisive à San Sebastian pour sa première titularisation de la saison en Liga. On était alors le 4 décembre dernier et quasiment tout le monde se disait : la machine est relancée. Mais c'était sans compter sur un Carlo Ancelotti trop frileux à son sujet et un Karim Benzema galactique. L'euphorie est vite retombée et le joueur s'est de nouveau contenté de cirer le banc, se blessant à

Superliga. Le mercato de Zvezda est-il réussi ?

Après une période hivernale agitée pour les rouges et blancs, et toute l'euphorie qui l'a entourée, il est l'heure de faire un premier bilan. Ils sont nombreux, les mercatos ratés de l'Étoile Rouge. Parmi les plus marquants, on peut noter celui de l'été dernier, où les joueurs recrutés n'ont pas eu l'impact escomptés sur l'équipe. Nenad Krsticic n'est pas au niveau de son premier mandat, Loïs Diony ne joue pas, Petar Stanic se contente de miettes malgré les espoirs placés en lui, et que dire de Richairo Zivkovic... Seul Aleksandar Dragovic répond aux attentes. Au niveau des départs, c'est aussi

Diaspora. Luka Ilic : l’heure de l’explosion ?

Promis à un avenir radieux, Luka Ilic peine pour le moment à confirmer les attentes placées en lui. Joueur de Manchester City, l'ancien de Twente file à Troyes jusqu'en 2024. Que vaut-il ? On fait le point. Luka Ilic né à Nis en 1999, dans le sud de la Serbie. C'est d'ailleurs là, plus exactement au Real Nis, qu'il commence le football avec son petit frère Ivan (2001). Ils sont rapidement repérés par l'Étoile Rouge, qu'ils rejoignent l'un après l'autre : Luka en juillet 2014, Ivan en juillet 2016. L'ainé passe les catégories jeunes du club, il n'a même pas

Superliga. Njegos Petrovic, artificier en herbe

ll s'apprête à quitter sa Serbie natale pour la péninsule Ibérique et plus précisément Grenade en Liga. Fudbalski Hram dresse le portrait du milieu de l'Étoile Rouge : Njegos Petrovic. Formé au Rad Belgrade, Njegos Petrovic dispute son premier match en pro à tout juste 17 ans. Il est rapidement repéré par les connaisseurs du football serbe, qui le considèrent comme l'un des joueurs les plus prometteurs du pays. Alors qu'il commence à gagner sa place dans l'équipe, disputant de plus en plus de minutes, une blessure au genou vient mettre un terme à sa première saison en Superliga, après

Superliga. Marko Lazetic : profession virtuose

ll est annoncé en partance de l'Étoile Rouge Belgrade... le jeune avant-centre de 18 ans, Marko Lazetic, devrait débarquer à l'AC Milan. Qui est-il ? Présentation. C'est un pur produit du centre de formation de l'Étoile Rouge, où il y a effectué toutes ses classes. Régulièrement surclassé, Marko Lazetic débute en Youth League à tout juste 16 ans. Après avoir fait ses preuves à ce niveau et disputé ses premières minutes avec les pros des Crveno Beli à 17 ans, il est prêté à Graficar en février 2021. Dans le club satellite des rouges et blancs, en seconde division serbe,

DIASPORA. Qui doit changer de club avant la fin du mercato ?

Le mercato hivernal a récemment ouvert ses portes, l'occasion pour nous de faire un point sur les Serbes qui doivent changer de club, et ceux qui arrivent en fin de contrat. Ils doivent changer de club Nemanja Gudelj C'est une période assez compliquée pour le milieu de terrain. S'il n'a jamais vraiment été un élément incontournable à Séville, il n'a disputé que 530 minutes en 11 matchs cette saison, toutes compétitions confondues. Et cela commence à se voir sur ses performances. À commencer par sa prestation contre le Portugal, où il réalise une grosse erreur sur le premier but encaissé, et est