Bojan Stanojevic

Fou du Partizan, dans tous les sens du terme. Redevenu amoureux des aigles blancs grâce à Aleksandar Mitrović.

Diaspora. La renaissance de Filip Djuricic

DE SON PROPRE AVEU, SA CARRIERE A ÉTÉ SAUVÉE PAR ROBERTO DE ZERBI. AVANT DE RENCONTRER LE TECHNICIEN ITALIEN, FILIP DJURICIC A VECU UNE CARRIÈRE À LA TRAJECTOIRE SINUEUSE. À TEL POINT QU'ON SE DEMANDAIT SI CE TALENT DU FOOTBALL SERBE, N'ALLAIT PAS REJOINDRE LA LONGUE LISTE DES ESPOIRS DÉCHUS. L'histoire de Filip Djuricic est celle d'un jeune talent qui a quitté tôt son pays. Formé à l'Etoile Rouge, il arrive à l'Olympiakos en 2007 alors qu'il n'a que 15 ans. Son séjour en Grèce tourne court, puisqu'en 2008, il revient aux bases et signe avec l'équipe de sa ville natale

SuperLiga. Nemanja Motika : l’étoile montante

En rapatriant un enfant de la diaspora serbe, l'Étoile Rouge réalise une opération pleine de promesses. Nemanja Motika, qui s'est révélé avec la réserve du Bayern Munich, s'apprête à relever un défi de taille : s'imposer dans son club de cœur. "Je suis un supporter de l'Étoile Rouge, mais je n'ai jamais eu la chance d'assister à un match en Serbie." Qu'importe si Nemanja Motika ne s'est jamais assis dans les tribunes du Marakana : il sera sous le feu de ses projecteurs. Recruté moyennant 1,5 million d'euros par le champion de Serbie en titre, l'ailier gauche de 18 ans

HORS-SERIE. Criminels et État : liaisons dangereuses au Partizan

L'arrestation en février 2021 de Veljko Belivuk, alias Velja "Nevolja", a secoué toute la Serbie. D'une part, les liens entre crime organisé et tribunes serbes ont fait leur retour. D'autre part, elle a dévoilé l'étroite collaboration des ultras avec l'État, notamment le Président Aleksandar Vucic. À l'origine, Veljko Belivuk est issu des "United Force 87", le groupe ultra du Rad Beograd. Membre du clan mafieux monténégrin de Kavac, "Nevolja" est arrêté en février dernier dans les locaux du Partizan. Il est accusé de meurtres, actes de tortures, et trafic de drogue. L'armée de janissaires À la suite du décès de Brice Taton le 29

SUPERLIGA. Les principaux enseignements à mi-saison

De retour à seize clubs, la SuperLiga est plus serrée que jamais. Cette édition 2021-2022 est le théâtre de surprises, mais également de quelques déceptions. Décryptage. Un Partizan plus que jamais favori pour le titre Il a fallu attendre quatre ans pour que le Partizan devance l'Étoile Rouge en SuperLiga. Et de quelle manière : avec 19 victoires et 2 matchs nuls en 21 journées, les "crno-beli" sont invaincus en championnat ! De quoi faire honneur à leur surnom de "Parni Valjak" (NDLR : rouleau compresseur). Le Partizan peut se reposer sur sa solide défense, la meilleure de SuperLiga avec six petits

HORS-SERIE. Derrière l’Étoile Rouge, la main du Président Aleksandar Vucic

Jadis en Yougoslavie, aujourd'hui en Serbie, le football a toujours été une arme du pouvoir politique. La majorité des clubs serbes appartiennent à l'État et un homme symbolise ces liaisons dangereuses entre sport et pouvoir : le Président du pays, Aleksandar Vucic. Aleksandar Vucic féru de sport ? Ce n'est un secret pour personne en Serbie. Du haut de son mètre 99, le Président serbe a toujours fait du sport son fer de lance en politique. Très récemment, il a promis une prime d'un million d'euros aux joueurs de la sélection en cas de qualification à la Coupe du

SÉLECTION. Portugal-Serbie : la finale tant attendue

CE DIMANCHE SOIR, DANS L'ESTADIO DA LUZ, LA SERBIE JOUE SA QUALIFICATION DIRECTE AU MONDIAL 2022 FACE AU PORTUGAL (20h45). UNE RENCONTRE DONT L'IMPORTANCE A ÉTÉ ABONDAMMENT SOULIGNÉE PAR DRAGAN STOJKOVIC ET LA PRESSE LOCALE. "Nous devons aller au Qatar." Lorsqu'il annonce ses sélectionnés pour les rencontres face au Qatar et au Portugal, le sélectionneur n'a pas manqué d'afficher ses ambitions. Il le sait : seule une victoire permettra à la Serbie d'être en tête du groupe A, synonyme de qualification directe pour la Coupe du Monde 2022. Et pas question de se renier pour cette finale : la Serbie jouera

DIASPORA. Six joueurs serbes à suivre cette saison

La Serbie est une terre de talents inépuisable. Avec des joueurs qui s'exportent à l'ouest très jeunes. Comme à l'accoutumé, alors que les championnats reprennent, Fudbalski Hram vous propose six espoirs à suivre lors de la saison 2021-2022. Présentations. Strahinja Pavlovic (20 ans, AS Monaco) On ne présente presque plus Strahinja Pavlovic, dont la réputation n'est plus à faire en Belgique, et dont le nom commence à émerger en France. Mais étant un grand défenseur en devenir, pas seulement par la taille (1m94), on va quand même vous le présenter. Le défenseur central arrive sur le rocher en provenance du

Hors-série. Une ligue régionale est-elle souhaitable ?

LA VOLONTE DE DOUZE CLUBS DE CREER UNE SUPERLIGUE EUROPÉENNE A FAIT L'EFFET D'UNE BOMBE DANS LE MONDE DU FOOTBALL. IMPLICITEMENT, ELLE RELANCE L'IDÉE DE COMPETITIONS RÉGIONALES, DONT LE MONDE BALKANIQUE PARLE DEPUIS PLUSIEURS ANNEES. EST-CE REALISABLE, EST-CE SOUHAITABLE ? FUDBALSKI HRAM Y RÉPOND. « J’ai entendu dire que les Scandinaves, les Balkans et le Benelux, veulent faire une ligue. Ils veulent changer, parce que le football meurt ». Ces mots sont ceux de Florentino Perez, dans l’émission « El Chiringuito », il y a un mois, pour justifier la création d’une SuperLigue. Le président du Real Madrid fait fausse route : l’idée d’une

Sélection. Football, politique et mafia : qui est Slavisa Kokeza, le président de la Fédération de football serbe ?

IL A RECEMMENT ÉTÉ ACCUSÉ D'ENTRETENIR DES LIENS AVEC DES MEMBRES DE LA MAFIA. SLAVISA KOKEZA, ENTREPRENEUR À L'ORIGINE, ÉTAIT MEMBRE DU SNS, LE PARTI PRESIDENTIEL. SES CONNEXIONS AVEC LE MILIEU POLITIQUE LUI ONT PERMIS D'ENTRER DANS LE FOOTBALL SERBE. PORTRAIT D'UN HOMME AUX MULTIPLES FACETTES. Slavisa Kokeza a eu un parcours de joueur amateur. Après avoir joué au FK Brodarac, il dirige le modeste club de Novi Beograd entre 2011 et 2012, année où il est nommé vice-président de l'Étoile Rouge. Un ascension qu'il doit, en partie, à ses liens avec l'actuel président de la Serbie : Aleksandar Vucic. Kokeza

Hors-série. Le président de la FSS arrêté par la police serbe

Ce dimanche 28 février, le président de la Fédération serbe de football, Slavisa Kokeza, a été interpellé par la police locale pour un interrogatoire. En cause : des liens supposés avec Velja Nevolja alias "Veljko Belivuk". L'ancien chef du groupe "Principi" des Grobari a été arrêté le 4 février dernier, pour des faits de crime organisé, comme le trafic de drogue et différents meurtres. Ces soupçons de la police surviennent après un interrogatoire survenu en début de semaine. Mardi 24 février dernier, Aleksandar Kajmakovic, propriétaire de bars et restaurants à Belgrade, a affirmé qu'en 2016, Kokeza lui avait conseillé à