En crise depuis plusieurs années, celui qui est considéré du point de vue historique comme le troisième club de Belgrade a connu hier un changement majeur. Après une succession de directions plus chaotiques les unes que les autres, l’heure semble être à la stabilité. Suite à une énième assemblée générale, un nouvel organigramme a vu le jour. Momcilo Minic est le nouveau président.

Pourquoi la stabilité pourrait revenir ? Car certains des nouveaux membres de l’administration sont … des proches des dirigeants de l’Étoile Rouge. Parmi les meilleurs exemples, Kostadin Terzic a été élu vice-président du club. Il s’agit ni plus ni moins que du fils de Zvezdan Terzic, directeur général de l’Étoile Rouge. Ensuite, Stefan Babović a lui aussi été nommé au même poste, ils seront donc deux à se partager cette fonction. Babovic est un ancien du Partizan et Zvezdan Terzic n’est autre que … le témoin de mariage de son père (ou inversement). Mais pas besoin de vous faire un schéma, les deux se connaissent très bien. Enfin, Andrea Mrkela, nouveau directeur sportif, est le fils de Mitar Mrkela, qui occupe le même poste chez les « Crveno Beli« . On peut également noter la présence à l’assemblée générale de Miljan Milosevic, chef des relations publiques des rouges et blancs, mais aussi un proche de Zvezdan Terzic qui a les mains libres au club. En tout cas, si cette nouvelle direction fait beaucoup parler en Serbie, les factures sont désormais payées, tout comme les employés. Les joueurs ont aussi accepté une baisse de salaire.

Mais si tout semble rose dans les dernières phrases précédentes, il faut mettre beaucoup de nuances à tout cela. Pour rappel, Zvezdan Terzic a été à la tête de l’OFK Belgrade durant plusieurs années. Accusé de détournement d’argent sur des transferts, il a notamment mis le club dans une situation financière insoutenable qui l’a amené à végéter en troisième division, avec de lourdes dettes impossibles à payer. Depuis, le club ne trouve pas de repreneur qui reste plus de quelques mois, à cause des problèmes financiers mais aussi de luttes internes incessantes. L’Omladinski Stadion, enceinte qui accueille les « Romantiques », ressemble plus à une friche qu’à un stade de football, tout comme les locaux du club.

De plus, l’OFK devrait coopérer avec l’Étoile Rouge. Coopération qui va se traduire principalement par le prêt de jeunes joueurs de l’académie rouge et blanche. Les « Romantiques » deviendraient une nouvelle filiale après Graficar, actuellement en seconde division. Une organisation que l’on pourrait grossièrement comparer au système Red Bull avec Leipzig, Salzburg et Liefering. Ici Étoile Rouge, Graficar, OFK Belgrade.

Ces derniers, autrefois brillants au niveau national, vont donc probablement devenir une nouvelle filiale de l’Étoile Rouge, club contrôlé par celui qui a coulé les « Romantiques ». L’idée n’est pas nouvelle car le directeur général des rouges et blancs considère qu’il a « une obligation morale » envers le club où il a passé 27 ans et qu’il veut aider. Si ce dernier assure que l’objectif est de remettre l’OFK à sa place et de lui faire disputer des matchs européens, il semble qu’au moins dans un premier temps, le club qui évolue désormais en troisième division va pouvoir respirer, au prix de perdre de sa splendeur et de devenir un simple club sous l’influence d’un autre.

Crédits photo de présentation : Miroslav Dragojevic/Danas

Laisser un commentaire