Le défenseur central est revenu dans une interview pour Sportski Zurnal sur le parcours des Serbes lors de la Coupe du monde au Qatar. Nous vous avons gardé les meilleurs passages.

Sur son but face au Cameroun : « Je suis très heureux de ce but ! C’est dommage que nous n’ayons pas gagné (…). Je ne me retrouve pas souvent dans des situations où je peux marquer des buts, donc la célébration n’est pas mon fort. Une effusion d’émotions, j’ai couru vers les fans et le banc, j’ai glissé. Je ne me souviens pas très bien de tout, juste comment le ballon est entré dans le filet et… c’est tout ! »

Sur les objectifs initiaux de l’équipe : « Le but était de passer les groupes, j’étais convaincu qu’on pouvait le faire, mais ces 10 minutes contre le Cameroun ont changé la donne. Nous avons une équipe pour les quarts de finale, au moins pour les huitièmes de finale, mais parfois il faut que beaucoup de paramètres s’enchaînent. Dans certaines situations, nous n’étions pas concentrés, nous ne tenions pas bien. C’est vrai, nous avons joué un football sympa et offensif, malheureusement avec beaucoup d’erreurs tactiques. Inacceptables à ce niveau ! »

Sur le match face au Brésil : « Ils ont une équipe fantastique, on a vu dès la première minute que ce serait extrêmement difficile. On a tenu longtemps, encaissé un but après un rebond de balle, c’est ça le foot, les détails font des différences (…). On a commencé motivés, forts, avec beaucoup de duels et de fautes, on ne s’est pas laissé trop menacer. Pourtant, en deuxième mi-temps, nous avons chuté physiquement : c’est difficile de courir 90 minutes alors que l’adversaire a le ballon. »

Est-ce que la Serbie a été trop offensive au Qatar ? : « C’est notre style, depuis le tout début, avec trois défenseurs et des latéraux ailiers. Plus offensif que beaucoup, par un but de plus. Peut-être qu’après le renversement contre le Cameroun, nous aurions dû nous arrêter et défendre à 2-1, contre la Suisse également. C’est une question d’expérience, il nous manque la continuité des grandes compétitions, pour enchaîner Coupe du monde, Euro … Je suis convaincu que dans ce cas on pourrait faire un meilleur résultat en deux ans. »

Est-ce que les Suisses étaient meilleurs ? : « Non ! Ils étaient plus organisés et jouaient plus intelligemment à certains moments. Ils ont une continuité, plus d’une décennie et gagnent contre l’Espagne avec le même système. Et lors du dernier Euro, ils ont passé les groupes. »

Sur le discours de Dragan Stojkovic lors de l’élimination : « Il nous a dit de nous serrer les coudes et qu’il est fier de nous tous. De plus, que des choses encore meilleures viendront. »

Crédits photo de présentation : Fudbalski Savez Srbije

Laisser un commentaire