Arrivé l’hiver dernier au Radnicki Nis en provenance du Partizan, Nikola Stulic a véritablement explosé en ce début de saison. L’attaquant de tout juste 21 ans est actuellement meilleur buteur de Superliga avec 9 buts malgré le début de saison très poussif de son club. Il a répondu aux questions de Fudbalski Hram.

  • Fudbalski Hram : FR. Tu es formé au Partizan, probablement le meilleur centre de formation du pays, à ton avis, pourquoi le système de formation est si performant ? Est-ce que les attaquants ont des consignes particulières ? 
  • SRB. Ti si obučavan u Partizanu, verovatno najbolji centar za obučavanje u zemlji. Po tvom mišljenju zašto je sistem obuke tako efikasan. Da li napadači imaju posebna uputstva?

FR. Parce que le club fait du bon travail dans les catégories espoirs. Ils ont des jeunes très doués, c’est dans la tradition. Les attaquants ont énormément de talent, ils n’ont qu’à travailler dur et à la fin ça finit par payer.

SRB. Zato sto imaju dobar rad u mladji kategorijama, sa jako talenotvanom decom, to je tradicionalno, napadaci imaju samo mukotrpan rad uz svoj talenat, na kraju to mora da izadje na videlo kad tad.

  • FR. Comment as-tu vécu ton départ du Partizan, alors qu’on imagine que tu rêvais de t’y imposer ? 
  • SRB. Kako si doživeo svoj odlazak iz Partizana, kad znamo da si sanjao da se tamo nametneš?

FR. Ça a été très dur, personne ne sait à quel point j’étais triste et à quel point cette période a été dure pour moi. Mais la vie continue, il faut relever la tête, continuer à travailler dur, progresser et tout se mettra en place. J’espère que je reviendrai un jour au Partizan. J’y ai passé 10 ans, c’est le club dans lequel j’ai grandi.

SRB. Jako tesko, niko ne zna koliko sam bio tuzan i koliko mi je taj period tesko pao. Ali zivot se nastavlja, mora da se digne glava, nastaviti jako raditi na sebi i napredovati i sve dodje na svoje. Nadam se da cu se jednog dana vratiti u Prtizan jer sam proveo 10 godina i odrastao bukvalno uz njega svaki dan.

  • FR. Pourquoi avoir choisi le Radnički Niš pour relancer ta carrière ? 
  • SRB. Zašto si izabrao Radnički Niš da ponovo pokreneš tvoju karijeru?

FR. D’abord, j’ai remarqué que presque tous les attaquants qui étaient là-bas avaient de bonnes statistiques. Et ensuite, parce que le club me voulait vraiment. Tout était réuni à Nis.

SRB. Pre svega jer su napadaci skoro svi koji su bili imali dobru statistiku. Druga stvar jer me klub zeleo dovesti. Sve se poklopilo u Nisu.

  • FR. Tu fais partie des meilleurs buteurs du championnat, comment expliques-tu cet excellent début de saison ?
  • SRB. Jedan si od najboljih strelaca šampionata, kako objašnjavaš ovaj odličan početak sezone ?

FR. Je ne pense pas que ce soit un hasard, c’est beaucoup de travail et de dévouement. Seuls ceux qui me sont proches et qui savent ce que j’ai vécu ces dernières années peuvent vraiment s’en rendre compte. J’en suis content, je vais continuer à travailler encore plus dur et j’espère continuer comme ça.

SRB. Mislim da to nije slucajno, sve je to jedan veliki rad i posvecenost, samo onaj ko je meni blizak i ko zna kroz sta sam sve prosao prethodnih godina zna to. Srecan sam zbog toga, nastavicu jos jace da radim i nadam se da cu nastaviti u ovom ritmu.

  • FR. Nenad Lalatovic est de retour au Radnički. Comment se passent les premières semaines avec lui ? Penses-tu qu’il peut redresser la situation rapidement ? 
  • SRB. Nenad Lalatovic se vratio u Radnički. Kako prolaze prve nedelje sa njim? Da li misliš da on može brzo da ispravi situaciju?

FR. Bien sûr ! Je pense qu’il peut parce que c’est un gagnant, un homme plein d’énergie et surtout très positif. Il y a des amélioration déjà perceptibles et on espère continuer comme ça et revenir dans le haut du tableau, c’est notre place. Pour cela il faut des victoires.

SRB. Naravno da mislim da moze, on je jedan pobednik, covek pun energije i pozitive i odmah su uocljive promene na bolje i nadamo se da crmo tako nastaviti i vratiti se pobedama u gornji deo tabele gde i pripadamo

Propos recueillis par Robin G.

Crédit photo : MNPress

By BVF

Laisser un commentaire