Après une période hivernale agitée pour les rouges et blancs, et toute l’euphorie qui l’a entourée, il est l’heure de faire un premier bilan.

Ils sont nombreux, les mercatos ratés de l’Étoile Rouge. Parmi les plus marquants, on peut noter celui de l’été dernier, où les joueurs recrutés n’ont pas eu l’impact escomptés sur l’équipe. Nenad Krsticic n’est pas au niveau de son premier mandat, Loïs Diony ne joue pas, Petar Stanic se contente de miettes malgré les espoirs placés en lui, et que dire de Richairo Zivkovic… Seul Aleksandar Dragovic répond aux attentes. Au niveau des départs, c’est aussi très faible. Pas de grosses ventes : Zeljko Gavric à Ferencvaros contre 1,2 million d’euros, Erik Jirka à Oviedo contre 500 000 €, Nikola Krstovic à Dunajska Streda contre 400 000 €, et Srdjan Babic prêté avec option d’achat à Almeria. Rien de plus à signaler.

Autre mercato marquant : celui de l’été 2019. Le club enregistre les arrivées des flops Mateo Garcia (2,2 M€), Rajiv Van La Parra (1,2 M€), Tomane (750 000 €), ou encore Jander (200 000 €). Près de sept millions d’euros dépensés, une somme colossale en Serbie, pour des d’échecs retentissants. Ajoutez à ça un Milos Degenek sur courant alternatif (1,5 M€), tout comme Radovan Pankov (300 000 €), puis Njegos Petrovic (200 000 €), et les inconnus Ousman Marong (250 000 €) et Nikola Vasiljevic (150 000 €). Beaucoup d’argent jeté par la fenêtre.

Après ces multiples échecs, la direction du club semble avoir repris les choses en main de la bonne manière, bien aidée, il faut le dire, par les ventes de Marko Lazetic et Njegos Petrovic.

Des renforts prometteurs

La première recrue de l’hiver est Ohi Omoijuanfo, mais pas totalement. L’avant-centre de 28 ans a en effet signé un pré-contrat avec le club en (septembre ou octobre) dernier. Il a récemment rejoint l’équipe lors des préparatifs d’intersaison et marqué trois buts en autant de matchs. Prometteur pour celui qui arrive de Norvège, après avoir marché sur la première division locale en 2021 avec Molde (27 buts en 29 matchs).

Ensuite, Cristiano Piccini, qui débarque après avoir résilié son contrat avec Valence. Le latéral droit italien de 29 ans arrive à un poste qui a besoin de sang neuf. Marko Gobeljic n’est plus du tout au niveau, et Milan Gajic n’est pas aussi convainquant que la saison dernière. De plus, les contrats de ces deux derniers expirent à la fin de la saison, et rien ne dit qu’ils seront prolongés. Pour anticiper cela, l’international italien (trois sélections) passé par le Real Betis et le Sporting Portugal a signé un contrat jusqu’en 2024. En souhaitant maintenant qu’il puisse retrouver son niveau d’antan, et que les blessures le laissent s’exprimer sur le terrain.

Le troisième renfort est probablement celui qui a fait le plus de bruit. Nemanja Motika, international serbe U-19 de la réserve du Bayern Munich, avec qui il a inscrit 15 buts et délivré 8 passes décisives en 24 matchs cette saison. L’indemnité n’est pas exactement connue et varie selon les sources, Mozzart Sport maintient 1,5 M€ + 15% sur la prochaine vente, tandis que les médias allemands, Bild en tête, annoncent 2 ou 2,5 M€. Dans tous les cas, une clause de rachat est inclue dans le deal. Un investissement conséquent pour le club, qui croit au potentiel de l’attaquant de 18 ans. À lui de montrer tout son talent désormais.

On notera les arrivées dans l’équipe première d’Andrija Radulovic, Nikola Stankovic et Andrej Djuric. Les trois avaient disputé la première partie de la saison en prêt à Graficar, afin d’acquérir du temps de jeu et de l’expérience chez les seniors.

Pour finir ce chapitre, plusieurs jeunes joueurs ont également rejoint les rouges et blancs cet hiver. Parmi eux, on peut citer Ognjen Mijailovic, milieu défensif de 19 ans recruté à Macva, qui passera le reste de la saison à Graficar. Danilo Teodorovic, avant-centre de 19 ans auteur de 12 buts en seulement 7 matchs de seconde division de Bosnie. Mais aussi Nikola Motika, le frère de Nemanja, qui joue lui en défense centrale. Certains sont partis en prêt, d’autres sont restés avec les U-19 du club.

Peu de départs

La plus grosse vente de ce mercato est celle de Marko Lazetic à l’AC Milan, pour 4 M€ + des bonus et 10% sur la prochaine vente. Un club auquel l’avant-centre de 18 ans était associé depuis un certain temps. Un transfert qui s’est négocié dans le plus grand secret entre les deux clubs, malgré les intérêts d’un Torino qui ne satisfaisait pas les exigences des rouges et blancs, et du Zenit. Le dernier joueur à avoir fait le trajet entre les deux écuries, c’était Dejan Savicevic. On ne peut que souhaiter à Lazetic d’avoir la même carrière que il genio.

Crédits photo : AC Milan

Ensuite, Njegos Petrovic à Grenade contre 1,5 M€ (% ?). Annoncé un peu partout à chaque mercato, et après être passé près de signer à Anderlecht, c’est enfin la bonne pour le milieu de 22 ans, qui découvrira la Liga dans un cadre plus qu’agréable.

Milos Degenek a résilié son contrat avec de signer en MLS, à Columbus. Stankovic ne comptait plus vraiment sur lui depuis son carton rouge contre Midtjylland, malgré la bonne forme du joueur, revenu au premier plan après les tensions autour de lui l’été dernier. Il aura aux États-Unis le temps jeu qu’il souhaite, et ce afin de pouvoir disputer la Coupe du Monde avec l’Australie, si qualification il y a.

Le duo Axel Bakayoko et Ibrahim Mustapha est envoyé en prêt du côté de Novi Pazar afin d’obtenir du temps de jeu.

Aleksa Vukanovic, dont le contrat expirait, n’a pas été prolongé.

Hormis ces mouvements, il n’y en a pas eu d’autres en équipe première. Loïs Diony n’a pas vu son prêt se rompre, ou un autre club vouloir le pendre en charge pour le reste de la saison. Veljko Nikolic est toujours là malgré ses blessures et l’intérêt qu’il suscite, tout comme Filippo Falco qui va encore devoir prouver à Stankovic qu’il n’est pas une erreur de casting. Slavoljub Srnic a même vu son contrat prolongé jusqu’en 2023, au contraire de Milan Rodic qui voit le sien expirer à la fin de la saison.

Alors, mercato réussi ?

Les performances de Ohi avec Molde et en préparation, le parcours de Piccini, l’euphorie autour de l’arrivée de Motika, les ventes de Lazetic et de Petrovic … autant d’éléments qui nous font dire, à première vue, que cette période de transition est un succès.

Si sur le papier le mercato semble donc réussi, on ne peut pas juger ce dernier exclusivement sur les noms recrutés et l’argent empoché. Il faudra attendre quelques temps pour voir comment les recrues s’adaptent à leur nouvel environnement et aux consignes de Stankovic.

Crédit photo : FK Crvena Zvezda

Laisser un commentaire