Marko Lazetic - Photo : Alo

ll est annoncé en partance de l’Étoile Rouge Belgrade… le jeune avant-centre de 18 ans, Marko Lazetic, devrait débarquer à l’AC Milan. Qui est-il ? Présentation.

C’est un pur produit du centre de formation de l’Étoile Rouge, où il y a effectué toutes ses classes. Régulièrement surclassé, Marko Lazetic débute en Youth League à tout juste 16 ans. Après avoir fait ses preuves à ce niveau et disputé ses premières minutes avec les pros des Crveno Beli à 17 ans, il est prêté à Graficar en février 2021. Dans le club satellite des rouges et blancs, en seconde division serbe, il s’en sort avec quatre buts en 14 matchs.

Présenté comme l’un des plus gros talents serbes de sa génération, le club a bien entendu pris en ce facteur en compte, en l’intégrant progressivement dans le groupe des pros. C’est une des raisons pour lesquelles ses statistiques ne sont pas impressionnantes (Un but en 16 matchs TCC cette saison), car il joue principalement les fins de matchs.

En plus de cela, celui qui est un des plus jeunes joueurs à avoir disputé son premier match avec l’Étoile Rouge n’a pas bénéficié d’un concours de circonstances en sa faveur. Depuis un an, le club belgradois se cherche au poste d’attaquant et a fait le choix de l’expérience, avec l’indéboulonnable Milan Pavkov et le semi-impliqué Loïs Diony.

Rajoutez à ça l’arrivée cet hiver de la machine à but norvégienne Ohi Omojiuanfo, la compétition pour le poste est rude pour Lazetic, qui a soufflé ses 18 bougies le 22 janvier dernier.

Il trouve cependant le moyen de se démarquer avec des gestes techniques, mais butte souvent sur un manque de chance : quelques poteaux, quelques frappes qui rasent le cadre. Sur le plan statistique le tableau est plus triste que ses performances ne laisseraient deviner.

Pour l’anecdote, il est le neveu de Nikola Lazetic, passé par la Lazio, Genoa ou encore le Torino. Mais aussi de Zarko Lazetic, actuel entraineur de Backa Topola (D1 Serbe). Lui et son entourage connaissent donc bien le monde du football. Il est représenté par la société « SPOCS Global Sports », qui gère les intérêts de son coéquipier Veljko Nikolic et ceux de nombreux joueurs issus d’Europe centrale et des Balkans.

Attaquant complet

La première chose qui marque, c’est son physique. Il est à peine majeur, mais mesure déjà 1 mètre 92 et possède une musculature qui en rendrait jaloux plus d’un. Un énième beau bébé dont la Serbie a le secret. En dépit de son gabarit, c’est un joueur agile, technique, qui sait bien utiliser ses pieds… surtout le droit. En témoigne ce but en Youth League récemment, contre St. Patrick’s Athletic :

C’est un véritable dynamiteur balle au pied, avec une technique de dribble près du corps qui rappelle certaines foudres du génie Savicevic. Il ne rend pas la balle facilement, et arrive à se créer ses propres occasions. Assez explosif, il peut créer la différence à l’entrée de la surface de réparation, où il aime se séparer de ses marqueurs pour tirer en douceur dans le petit filet, ou bien dans la lucarne du gardien adverse.

Marko Lazetic possède aussi un jeu en une touche face au gardien, souvent imparable, et nombreux sont les buts inscrits de cette manière chez les jeunes. À l’inverse, il utilise étonnamment peu son jeu de tête. Il devra travailler ce point, car il risque d’être souvent mis à contribution au vu de sa taille. Loin d’être une brute sans finesse, ses passes sont envoyées au bon endroit au bon moment et parviennent à lancer ses coéquipiers vers l’avant. Il est aussi très bon dos au but grâce à sa protection de balle. C’est également un joueur rapide, qui possède une certaine pointe de vitesse et accélération.

On peut le comparer à plusieurs compères d’ex-Yougoslavie : Edin Dzeko, Mario Mandzukic, ou encore Dusan Vlahovic.

L’avis de la rédaction

Marko Lazetic est l’un des joueurs serbes les plus prometteurs de sa génération, c’est indéniable. Il possède des capacités rares pour son âge, que ce soit physiquement comme « footballistiquement ». Ajoutez à ça une marge de progression encore énorme.

Le plus gros problème pourrait être l’adaptation, ainsi que le temps de jeu. Il est tout juste majeur et quitter son pays aussi jeune n’est jamais anodin. D’autant plus que la différence de niveau entre la Superliga et la Serie A est abyssale, un temps d’adaptation sera forcément nécessaire. L’AC Milan devra donc être patient avec lui et ne pas le pousser trop vite dans le grand bain. Comme l’a fait la Fiorentina avec Dusan Vlahovic.

Avec Roman Lugassy

Crédit photo : Alo

Laisser un commentaire