La Serbie est une terre de talents inépuisable. Avec des joueurs qui s’exportent à l’ouest très jeunes. Comme à l’accoutumé, alors que les championnats reprennent, Fudbalski Hram vous propose six espoirs à suivre lors de la saison 2021-2022. Présentations.

Strahinja Pavlovic (20 ans, AS Monaco)

On ne présente presque plus Strahinja Pavlovic, dont la réputation n’est plus à faire en Belgique, et dont le nom commence à émerger en France. Mais étant un grand défenseur en devenir, pas seulement par la taille (1m94), on va quand même vous le présenter. Le défenseur central arrive sur le rocher en provenance du Partizan pour environ 12 millions d’euros l’année dernière. Celui qui totalise déjà 53 matchs avec le Partizan à 19 ans est prêté six mois au Cercle Bruges, club partenaire de Monaco, pour gagner en temps de jeu. Jusqu’à présent, l’international n’avait disputé qu’une petite minute avec l’ASM en match officiel. 12 matchs, un but, une passe décisive et des performances très convaincantes avec les Belges. D’autant plus qu’en dépit de ses neuf maigres sélections, Pavlovic est déjà le taulier de la défense de la Serbie. Un beau bilan qui pousse l’ASM a le rapatrier et à l’inclure dans la rotation.

Propre à la relance, rugueux, dominateur dans les airs… Pavlovic a tout pour être titulaire dans cette équipe. Il l’a d’ailleurs été lors du match de Ligue 1 Lorient – Monaco du 13 août dernier. Malgré la défaite des siens, Pavlovic a hérité d’un joli 7 dans l’Équipe, une juste récompense au regard de sa prestation plus qu’aboutie. Avec un peu plus de précision, l’international serbe aurait même pu marquer sur deux têtes. De quoi donner quelques maux de têtes à Niko Kovac.

Sava-Arangel Cestic (20 ans, FC Köln)

Sava-Arangel Cestic a connu une saison riche en émotions. Le défenseur central de 20 ans est l’une des belles satisfactions de la saison dernière de Cologne, où il a disputé 11 rencontres de Bundesliga. Sa première est en en novembre 2020 contre le Borussia Dortmund, il avait parfaitement muselé Erling Haaland, au terme d’une prestation très convaincante.

Avec le départ du titulaire Sebastiaan Bornauw à Wolfsburg, Cestic devrait obtenir davantage de temps de jeu cette saison, et pourquoi pas briguer une place de titulaire. Dominant dans les airs, le défenseur d’1m92 doit néanmoins gagner en maturité. Il est parfois en retard dans ses interventions. « J’ai confiance en lui, et je sais qu’il peut devenir un bon défenseur », affirme FC Köln France. Le Serbo-allemand a connu sa première sélection avec les « Orlovi » en juin dernier. Un élément de plus à disposition de Dragan Stojkovic, qui n’a pas encore trouvé la formule derrière.

Dimitrije Kamenovic (21 ans, Lazio)

Derrière son visage de trentenaire, ne vous y méprenez pas, se cache un jeune défenseur. Souvent comparé à Aleksandar Kolarov. Fraichement transféré à la Lazio, Dimitrije Kamenovic sort d’une saison pleine à Cukaricki. Capable d’évoluer en charnière centrale, comme sur le côté gauche, sa qualité première est d’être dur sur l’homme. Une réputation dont il aura du mal à se défaire, puisque son nom de famille est traduisible par « homme de pierre ». L’international espoir d’1m88 se projette facilement balle au pied, possède une qualité de centre très correct mais largement perfectible.

« Pour l’anecdote, il a gagné tout les matchs de préparation, et est considéré comme le porte chance, ou ‘KameGoat' », s’amuse S.S.Lazio FR. Malgré sa faible expérience, Kamenovic devrait se faire une place dans la rotation de la Lazio, « Pour Sarri chaque joueur à sa chance, donc il aura toutes ses chances pour trouver sa place dans le onze ». Championnat tactique par excellence, la Serie A est un beau cadre pour la progression de Kamenovic, qui va évoluer dans un club qui réussit bien aux Serbes.

Veljko Birmancevic (23 ans, Malmö FF)

En février dernier, lorsqu’il évoluait encore à Cukaricki, Veljko Birmancevic a été pris en excès de vitesse. Sur la pelouse du stade de Banovo Brdo, ce virevoltant ailier de 23 ans a été flashé à 37 km/h, contre Zlatibor en championnat. Le mois suivant, il s’envole pour la Suède, où il signe pour Malmö. Depuis, ce dribbleur compulsif doté d’une belle qualité de frappe s’est très bien adapté à l’Allsvenskan, où il a inscrit six buts et délivré une passe décisives en 561 minutes ! « 

Il est toujours difficile de déménager dans un autre pays et d’apprendre une autre façon de jouer au football, mais il fait de son mieux pour tout apprendre », a déclaré son coach Jon Dahl Tomasson. S’il est pour l’instant le super-sub de Malmö, Veljko Birmancevic pourrait voir son statut évoluer très vite, grâce à ses bonnes prestations. « Il se montre décisif dans le jeu, et à la finition c’est déjà plus régulier. Il pourrait bien gagner sa place définitive dans le onze, où il est en concurrence avec Sören Rieks, un danois au club depuis longtemps », souligne Nordisk Suède. Sera-t-il l’homme qui permettra à Malmö d’être champion, et de se qualifier en Coupe d’Europe ?

Jovan Nisic (23 ans, Pau FC)

Jovan Nisic va enfin relever un nouveau défi. Le milieu de terrain de 23 ans, qui a fait les beaux jours de Vozdovac et de la Superliga, est un nouveau joueur du Pau FC. Son objectif : participer à la pérennisation du club en Ligue 2. Formé au Partizan, Nisic est un joueur créatif, possédant une qualité de passe intéressante combinée à une bonne vision du jeu. À l’aise balle au pied sous pression, l’international espoir contribue également à l’effort défensif, et est capable de marquer quelques buts dans une saison.

Si sa place dans le onze n’est pas assurée pour l’instant, Didier Tholot, l’entraîneur de Pau, est déjà séduit par sa personnalité. « C’est un joueur intelligent, qui est réfléchi. Il ne veut pas brûler les étapes et la discussion qu’on a eue avec lui sur le jeu, sur sa position, sur ce qu’on a envie de faire avec lui l’ont convaincu que Pau peut-être un bon tremplin pour lui », a-t-il affirmé dans une interview pour « MaLigue2 ». Un tremplin intéressant pour se développer, et pour, pourquoi pas découvrir la Ligue 1 d’ici quelques saisons.

Dejan Joveljic (22 ans, LA Galaxy)

Son choix cet été de quitter l’Eintracht Francfort et de rejoindre les Los Angeles Galaxy et la MLS en a surpris plus d’un. Qu’importe ce choix de carrière qui peut sembler étrange pour certains et judicieux pour d’autres, l’attaquant prêté à Wolfsberger AC en Autriche a rayonné la saison dernière. 17 buts, et deux passes décisives pour le 3e meilleur buteur de Bundesliga l’an dernier. Annoncé comme le successeur de Luka Jovic à Francfort, aussi bien dans le style de jeu que dans le « storytelling », Joveljic a même fait ses débuts avec la sélection.

La MLS pourrait lui servir de tremplin, avec de bonnes performances, le Serbe pourrait débarquer dans un grand championnat européen avec un statut de titulaire assuré. Pour son premier match avec les Galaxy, l’avant-centre formé à l’Étoile Rouge a délivré une passe décisive. Beaucoup de promesses pour Joveljic, qu’on aimerait revoir de l’autre côté de l’Atlantique très rapidement.

Crédits photos : © FK Koln, © Malmo FF, ©Pau FC, ©Lazio Roma

By Bojan Stanojevic

Fou du Partizan, dans tous les sens du terme. Redevenu amoureux des aigles blancs grâce à Aleksandar Mitrović.

Laisser un commentaire