Mois : novembre 2020

Pourquoi la Serbie veut donner un coup de jeune à ses enceintes ?

L’ensemble des dirigeants, qu’ils soient politiques ou sportifs, s’accordent à dire que le pays a besoin de moderniser ses infrastructures. Ainsi, les intentions de rénovation ou de reconstruction se multiplient. Avec l’objectif de donner un nouvel élan au football serbe. C’était une des promesses d’Aleksandar Vucic. Offrir à la Serbie des pelouses de qualité, sur l’ensemble du territoire. Lors d’un déplacement à Kraljevo en septembre 2019, le président serbe entérinait la construction de nouvelles installations. Subotica, Zajecar, Loznica, Kraljevo et Vranje seront ainsi dotés de stades de 8 000 places, conçus selon les exigences de l’UEFA. L’État Serbe s’est engagé à

Les étoiles de l’Étoile Rouge : Dragoslav Sekularac

Deuxième épisode De notre série spéciale consacrée aux « Étoiles de l’Étoile Rouge ». Une distinction honorifique donnée à seulement 5 joueurs et une génération, qui ont eu un impact majeur dans l’histoire du club. Nous vous présentons Dragoslav Sekularac, surnommé « Seki », connu principalement pour sa technique et ses dribbles. « Šeki » nait le 8 novembre 1937 à Štip (NDLR : actuelle Macédoine). Son père, serbe, est avocat. Son le travail l’a amené à Štip, où il s’est marié avec une Macédonienne. Dragoslav quitte sa ville natale pour Belgrade avec ses parents dès l’âge de six mois. Son

Les étoiles de l’Étoile Rouge : Rajko Mitic

Fudbalski Hram vous présente une série spéciale consacrée aux « étoiles de l’Étoile Rouge ». Il s’agit d’une distinction honorifique, donnée à cinq joueurs du club et une génération qui ont eu un impact majeur dans l’histoire du club. La première étoile est Rajko Mitic, régulièrement considéré comme la plus grande légende du club. Né le 19 novembre 1922 à Dolac, un petit village proche de Backa Palanka, en Serbie, Rajko Mitic pratique le football dès le plus jeune âge. Son premier club est Kosutnjak, équipe d’un quartier du même nom situé à la périphérie de Belgrade. Les choses deviennent sérieuses

Milan Jovanovic : « le serpent »

Milan Jovanovic est un ancien joueur serbe, né à Bajina Basta, le 18 avril 1981. Devenu une superstar en Belgique, il a inscrit son nom sur le tableau des légendes du championnat local. Avec une quarantaine de match en sélection nationale, il est le premier buteur serbe a marqué en Coupe du Monde, dans un match devenu légendaire. Présentation. Milan commence sa carrière au FK Vojvodina lors de la saison 1999-2000. Il joue près de 40 matchs sous le maillot de l’équipe de Novi Sad, et marque une dizaine de buts. L'attaquant reste au pays jusqu'en 2003, année où il s'envole pour le Shakhtar Donetsk.

ÉDITO. Sélection : Bis Repetita

Nouvelle désillusion pour la sélection serbe, qui ne participera pas à l’Euro 2021 après une prestation affreuse en finale de barrages contre l'Écosse (4-5 aux T.A.B). Le seul point positif ? L’équipe est constante … dans la médiocrité.  On était tous plein d’espoir après cette victoire en demi-finale de barrages pour l’Euro 2021 contre la Norvège. Une prestation solide, un doublé de Sergej Milinkovic-Savic, le tout, face à une équipe présentée comme ultra-favorite. Il en fallait peu pour que certains supporters serbes se considèrent déjà qualifiés pour l’Euro 2021. Hélas, nous avons oublié qu’il s’agissait de la sélection serbe. Un

Coupe du monde U-20 : cinq ans après leur sacre, qui sont les Serbes ayant réussi ?

Le 20 juin 2015, au terme d’une irrespirable prolongation, nos U20 sont champions du monde. Une victoire 1-2 sur le Brésil, qui scelle le plus bel exploit post-yougoslave du football serbe. Promis à un bel avenir, les 21 sélectionnés ont tous connu des fortunes diverses. Aujourd’hui, Fudbalski Hram s’intéresse aux « Orlici » qui ont réussi.  Des grands noms, encore méconnus il y a cinq ans, ont émergé suite à cette aventure néo-zélandaise. Il faut dire que les « jeunes aigles » étaient alors entraînés par Veljko Paunovic, l’un des techniciens serbes les plus axés sur la formation. Pour cause, à

Ces clubs serbes qui ont disparu de la circulation – Partie 2

Seconde et dernière partie de notre mini-série consacrée aux formations serbes ayant déposé le bilan, ou évoluant désormais dans les divisions inférieures. La majorité de ces équipes a connu un glorieux passé. Ils ne sont maintenant que l’ombre d’elles-mêmes. FK Jagodina Quand on entend Jagodina, on repense forcement aux bonnes vieilles heures de la SuperLiga, dans les années 2010, quand le niveau était plus élevé que maintenant. Certains ont même grandis avec le FK Jagodina régulier prétendant aux places européennes. Tout cela n’est désormais que passé, balayé d’un revers de la manche par un dépôt de bilan soudain.  Pourtant Jagodina n’a pas toujours

Ces clubs serbes qui ont disparu de la circulation – Partie 1

Quel est le point commun entre tous les clubs énumérés ci-dessous ? Ils ont tous connu leur quart d ’heure de célébrité dans le championnat yougoslave ou serbe, et ont plié boutique. Certains clubs existent encore, mais dans les abysses du football local. Découvrez l’histoire de ces clubs serbes qui n’existent plus. BASK Belgrade  Il s’agit là de l’un des plus vieux clubs de la capitale. Le BASK Belgrade est fondé en 1903, à l’initiative de 2 hommes dont un, Andra Nikolic, qui deviendra par la suite président du parlement du royaume serbe ainsi que ministre de l’éducation et des affaires étrangères.  Les

Ognjen Vranjes : amour, gloire et beauté

Personnage sulfureux du football balkanique, le joueur de l’AEK Athènes déchaine les passions. On l’adore ou on le déteste, mais une chose est sûre, il ne laisse personne indifférent. D’origine Serbe, défendant les couleurs de la Bosnie et Herzégovine, il divise profondément dans les deux camps. Retour sur les frasques qui ont constitué sa réputation.  Le natif de Banja Luka (ndlr : Bosnie et Herzégovine) n’a en apparences aucune raison de susciter constamment la polémique comme il le fait. Joueur moyen, ayant écumé un nombre de clubs incommensurables, il se distingue par son arrogance et ses faits d’armes. Ces derniers lui ont bien

Dinamo Zagreb – Étoile Rouge Belgrade : le match des idées reçues

À l’occasion des 30 ans du tristement célèbre Dinamo – Zvezda, Fudbalski Hram ne pouvait pas rester insensible à la vague d’informations plus ou moins vraies véhiculées. Nous avons donc décidé de lister quelques faits, érigés en vérité, alors qu’ils sont bien souvent tronqués voir totalement faux.  1 - Ce match acte le début de la guerre En voilà une belle ! Pour certains « spécialistes », les guillemets sont de rigueur, ce match aurait été le déclencheur de la guerre serbo-croate. Une belle ineptie qu’il convient de déconstruire.  On a tendance à surestimer ce match pour plusieurs raisons. Premièrement, le Dinamo a